Logo
Matthieu Robitaillié Ostéopathe Animalier
Zones d'intervention :


- Eure et Loir (28)

- Loiret (45)

- Loir et Cher (41)

- Indre et Loir (37)

- Orne (61)

- Sarthe (72)

- Eure (27)

- Yvelines (78)

- Essonne (91)

Le langage de l'ostéopathe
Bien souvent les termes utilisés par l'ostéopathe paraîssent bien chinois.

La colonne vertébrale est divisée en plusieurs catégories :
les vertèbres cervicales, thoraciques, lombaires, le sacrum, et les coccygiennes.

Chez le chien par exemple on dénombre 7 cervicales, 13 thoraciques, 7 lombaires, 3 sacrées, le nombre de coccygiennes varie en fonction de la race du chien.

Chez le cheval : 7 cervicales, 18 thoraciques, 6 lombaires, 5 sacrées, 15 à 18 coccygiennes. 


L'ostéopathe va tester la mobilité des articulations entre chaque vertèbres, ainsi l'articulation entre la 3ème cervicale et la 4ème est appelé C3-C4.

L'ostéopathe va ensuite, en cas de restriction, définir le mouvement dans lequel l'articulation est verrouillée, c'est à dire le mouvement dans lequel elle va le mieux. Ainsi si l'articulation C3-C4 va mieux en incurvation (latéro-flexion) gauche, on définira C3-C4 verrouillée en LFG. L'incurvation vers la droite de cet étage articulaire sera alors réduit. L'ostéopathe va donc travailler pour rééquilibrer l'amplitude du mouvement.





La notion de « vertèbre déplacée » 
 
L'ostéopathe recherche les restrictions de mobilité sur l'ensemble du corps. L'ostéopathe ne remet pas en place une vertèbre (radiologiquement une vertèbre en restriction est normale). Une vertèbre en restriction aura plus de facilité à aller dans un sens de rotation qu'un autre.

Remettre la vertèbre « en place » signifie lui permettre de faire a nouveau le mouvement qui lui était interdit. Permettre a nouveau un mouvement c'est remettre en fonctionnement des récepteurs nerveux et un ensemble des système du corps. L'action peut être visible localement mais aussi à l'échelle du corps entier. L'ostéopathe considère le corps dans son entièreté.